Recherche personnalisée

samedi 1 novembre 2008

Informations - 1er Novembre 2008

Partenariat avec l'association e-litige.com (http://www.e-litige.com)
Afin de mieux répondre à toutes les questions qui se posent autour de la liquidation de CAMIF Particuliers, et d'accroître ainsi l'efficacité de notre action, je suis heureux de vous annoncer que l'association e-litige.com va nous aider de différentes manières:
- rédaction d'informations précises vous aidant dans vos droits et démarches, par des juristes diplômés.
- défense de nos droits auprès des autorités concernées.
- hébergement et animation d'un forum dédié à la liquidation judiciaire de la CAMIF sur le site d'e-litige. Une espace spécial devrait être en service sous 24h.
- vous pouvez d'ors et déjà commencer à consulter le site http://www.e-litige.com/actualites/camif_liquidation.php

Groupe Google : migration vers le forum e-litige
Vous êtes nombreux à vous être inscrits sur le groupe de discussion de SOS camif : http://groups.google.com/group/sos-camif

Néanmoins je me rends compte que ce groupe n'est pas des plus simples à utiliser pour beaucoup d'entre vous. Je vous signale que vous pouvez désactiver l'envoi automatique d'emails depuis votre profil.
Par ailleurs, les discussions nécessiteraient d'être organisées par thématiques (banques, fournisseurs, actions pénales, médias, etc.) et modérées.

Pour ces différentes raisons, j'ai décidé d'abandonner ce groupe pour migrer vers le forum plus classique de http://www.e-litige.com/forum comme annoncé plus haut, dès le 3 novembre.
Les fiches d'information (appelées "PAGES" sur le groupe) seront aussi transférées.

Fournisseurs : faites circuler l'info
Vous êtes nombreux à chercher le fournisseur de vos meubles non livrés. A cette fin j'ai créé une liste ici :
http://groups.google.com/group/sos-camif/web/fournisseurs-liste
Merci de m'aider à la compléter en m'envoyant un mail (sujet : FOURNISSEUR) si vous avez des infos.
J'appelle aussi tous les fournisseurs passant sur ce blog (il y en a) à se faire connaître le cas échéant.

A ce sujet, et pour illustrer les difficultés des petits (ex-)fournisseurs de la CAMIF, vous trouverez ici le témoignage de l'un d'entre eux en cliquant ici.

Chèques : essayez !
Certains clients ont pu faire extourner leur chèque récent...essayez toujours de contacter votre banque. Les mécanismes bancaires sous-jacents peuvent révéler des surprises. Idem pour la CB.

Surprenant : une commande mixte "CAMIF Particuliers" et "CAMIF Collectivités" !
Une membre possède un numéro de commande unique pour des articles provenant des 2 filiales....son témoignage ici...vous avez dit "rien à voir" ?

Associations de consommateurs
Vous êtes nombreux à essayer d'intéresser les grandes associations de consommateurs à défendre vos droits...mais pas assez encore peut-être.
Sachez qu'elles s'intéressent tout de même à la question, et qu'en vous regroupant par département pour contacter votre section locale, les choses pourraient bouger rapidement.

14 commentaires:

L'Encamiffé a dit…

Il y a effectivement des tas de questions qui se posent dans cette affaire. En ce qui me concerne, deux questions se posent concernant l'inachevement de ma cuisine (pose non réalisée):
- recours contre C2C; suspension des derniers prélevements
- recours contre MAIF, assureur RCD, RC et CPA de CAMIF
Je pense que je vais dés Lundi interroger la MAIF sur ce dernier point. C'est d'ailleurs mon assureur protection juridique et il risque d'y avoir un vrai conflit d'intéret en ce qu'il m'aide tout en défendant leur propre intérêt en qualité d'assureur de la CAMIF .... mais je ne suis plus à ca pres !

Anonyme a dit…

et ce qui est encore sous garantie ?

Christophe a dit…

Bonjour,

Il est fait mention dans ce billet de personnes ayant réussi à extourner des paiements par chèque. Je n'ai pas réussi à trouver de commentaire relatant cette "chance". Pourriez-vous m'indiquer l'URL d'un tel témoignage ?

Merci et courage à tous.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous

moi aussi je me suis fait enCamifé....pour ma part presque 2800 euros pour un portail ! quelle idée d'acheter un portail à la Camif !! et sur Internet en plus !! bref !! la question que je me pose est la suivante.
On parle souvent de l'article L132-2 concernant l'opposition à un paiment par CB en cas de liquidation du bénéficiaire...et selon les divers témoignages les Banques refusent !? alors j'aimerai comprendre pourquoi ?? c'est un article de LOI pourtant ??? les Banques seraient elles au dessus des LOIS en plus de pomper 50 milliards dans les caisses de l'Etat (avec l'accord de l'Etat SVP !!) Qqu'un peut il m'éclairer sur ce point. Merci !! Courage on va les avoir...mais je pense comme certains l'écrivent qu'il faut mener une action auprès du gouvernement, 1er ministre, Luc Chatel en particulier...à qui j'ai déjà écris ...ainsi qu'à mon Député UMP du coin. cordialement et on y croit :::

MAIF à l'aide ! a dit…

La MAIF / FILIA MAIF fait peu de bruit sur le dossier jusqu'à présent. J'ose espérer que son rôle ne va pas se borner à servir de boîte aux lettres vis-à-vis du mandataire mais qu'elle va réellement défendre les intérêts de ses sociétaires (à mon avis une bonne partie des 2100 victimes enregistrées sur ce blog à ce jour). De plus la protection juridique de certains contrats maif (RAQVAM) semble couvrir parfaitement ce genre de litiges pour achat de biens mobiliers. Alors que l'assureur militant se bouge, il en va de sa crédibilité !

P et C NOIROT a dit…

Bonjour,

Mes meubles sont bloqués chez le transporteur (3C Transport à Miribel 01700). Celui-ci accepte de me les livrer contre la preuve du paiement intégral de la commande (chose impossible, puisque j'ai souscrit au 10 fois sans frais, une chance !) et contre le paiement de 80€ de frais de transport car la Camif leur doit 30000€ !
En attendant de trouver une solution, je recherche le fournisseur de la table basse LOUXOR (Page 171 du catalogue)et du meuble TV ALBANY (Page 178 du catalogue)

Merci par avance.
Cordialement
P&C Noirot

Anonyme a dit…

qui fournissait la camif pour un ouvre portail SOMFY SOMFY.................je n'arrive pas à trouver ..........et quel est le transporteur de ce type d'article? ,j'ai un n° d'expédition 5578123 si quelqu'un sait à quel transporteur çà correspond? je n'ai pas encore trouvé .merci

L'Encamiffé a dit…

J'en suis à me poser une question :

Pour ma part, la pose de ma cuisine reste à raliser. Il s'agit donc de l'inéxécution d'une obligation contractuelle engageant la responsabilité de feue CAMIF sur la base de l'article 1147 du code civil. (Autrement dit, je ne suis pas créancier sur la CAMIF d'une somme d'argent mais d'une prestation contractuelle, à ce jour inexécutée).

Par ailleurs, l'article L 113.6 précise que l'assurance subsiste en cas de redressement ou de liquidation judiciaire de l'assuré ...

On pourrait donc en déduire que la MAIF, assureur RC, RCD et GPA de la CAMIF doit se substituer à celle-ci dans le cadre des garanties RC qu'ils assument pour elle, et prendre en charge la défaillance de leur assuré.

Je suis par ailleurs tout a fait OK avec le message de "MAIF à l'aide à dit".

La Mutuelle niortaise ne peut s'éxonérer de toute éthique dans cette affaire.

La MAIF a des liens historiques sinon capitalistiques avec la CAMIF. En outre, elle a toujours promu cette société auprès de ses sociétaires (a tel point qu'une page entière lui est consacrée sur son site Inernet). La MAIF se prétend une mutuelle irréprochable, fondée sur des valeurs de solidarité, de confiance et de moralité.

Il est grand temps que la mutuelle sorte de sa léthargie et se positionne de manière claire en faveur des clients floués.

Victor a dit…

"La réserve de propriété" : ça ne marche que dans un sens ?

Lu sur le site de Camaif collectivité ( en bas): http://www.c2c.fr/cgi-bin/cgimnt.exe?CS-ICONN=&CS-MHTML=cce/service/Paiement.asp

"En cas de règlement judiciaire ou de liquidation de biens de l'adhérent, CAMIF Collectivités aura le droit de revendiquer la propriété des marchandises vendues, conformément à la loi du 12 mai 1980 modifiant l'article 59 de la loi du 13 juillet 1967, ainsi que les articles 65 et 66 de ladite loi, dans un délai de 3 mois à partir de la publication du jugement ouvrant la procédure judiciaire. Attribution de juridiction : tout litige est de la compétence exclusive du Tribunal de Commerce de Niort. "

Jean a dit…

Bonjour,

Concernant votre commande à la CAMIF cette information vous sera très utile.
J'ai appelé C2C et ils m'ont dit que si on avait payé notre commande avec notre carte Véronèse ou avec un crédit normal et qu'elle n'a pas été livrée, ils nous remboursent les mensualités déjà réglées ou ils annulent les prélèvements.
Cette démarche se fera automatiquement sur nos comptes bancaires. On devrait recevoir un courrier prochainement, ils doivent d'abord régler la situation avec la CAMIF.

Anonyme a dit…

Pensez à vous inscrire sur le récapitulatif commande,date livraison ,retards ,motifs retard

sur le site e-litige.com rubrique action pénale puis procédure pénale

ne baissez pas les bras !!

on s'accroche!!

Mirluc a dit…

Je viens d'ëtre contacté par le transporteur AGEDISS ouest 44 qui dit avoir la moitié de la marchandise commandée (et payée) et qui me réclame la somme de 197 euros pour me livrer un matelas (d'une valeur de 6005 euros).
Je l'ai informé de mon accord pour participer aux frais de livraison mais pas à hauteur de cette somme qui représente presque le tiers de la valeur de la commande. Malgré mon déplacement dans l'entreprise je n'ai pu obtenir aucune explication sur le calcul de cette somme. La seule certitude qu'on m'a donnée c'est que je ne serai jamais livré de la seconde partie de ma commande !! L'escroquerie continuerait-elle ? en demandant aux clients floués une participation abusive , y A -t-IL D'AUTRES CLIENTS DANS CE CAS ET PARTICULIEREMENT à NANTES?

Laurena a dit…

Une solution à proposer aux pouvoirs publics serait,de stopper puis d'annuler les autorisations de paiements accordés à C2C, à concurrance du montant de la créance irrécouvrable, que les crédits -exclusivement accordés pour l'achat d'articles CAMIF- correspoondent ou non aux commandes payées et jamais honorées. Ce qui permettrait, par exemple, de compenser une commande payée par chèque et encaissé à la CAMIF alors que la livraison globale n'a pas été assurée ? C2C et CAMIF Particuliers sont deux filiales très liées d'un groupe d'entreprises défaillant. L'une a supporté toutes les pertes et ne remboursera donc pas les clients après la LJ. L'autre se développe. Il y a transfert de flux financier, montage classique. Je précise que je travaille dans le domaine bancaire et l'étude analytique d'entreprises. Que penseriez-vous de demander la compensation créances CAMIF-annulation de dettes C22 ? Je crois que cette piste n'a pas été suffisamment explorée. Amicalement, une cliente très lésée et tenace.

Laurena a dit…

Une solution à proposer aux pouvoirs publics serait de suspendre les autorisations de paiements accordées à C2C, jusqu'à hauteur du montant de la créance irrécouvrable, avec suppression d'intérêts de retard.Et cela dans le cas particulier où les crédits C2C ne correspondraient pas exactement aux produits non livrés par la CAMIF. Car le fait est que C2C, établissement de crédit du groupe, facilitait essentiellement l'achat d'articles ou de travaux via la CAMIF. Cette faculté d'annulation permettrait, par exemple, de compenser une commande payée par chèque,encaissé par la CAMIF (alors que la livraison globale n'a pas été assurée, même après plusieurs mois. C2C et CAMIF-Particuliers sont deux filiales très liées d'un groupe d'entreprises. L'une a supporté toutes les pertes et ne remboursera donc pas les clients après la LJ. L'autre se développe et accorde maintenant, et entre autre, des prêts personnels. Il y a transfert de flux financiers, montage classique. Je précise que je travaille dans le domaine bancaire et l'étude analytique d'entreprises. Que penseriez-vous de demander avec insistance la compensation créances CAMIF-annulation de dettes C2C ? Je crois que cette piste n'a pas été suffisamment explorée. Le transfert de responsabilité financière au sein d'un groupe (automatique dès les premiers signes de défaillance, et assorti de l'obligation de rapports réguliers auprès du Tribunal, mais sans publicité préalable conformément à la loi de sauvegarde des entreprises) protégerait mieux les consommateurs. En ces temps de crise mondiale, ce serait une mesure de prudence, qui relancerait en partie la confiance. Vos avis à toutes et à tous, ainsi que ceux de professionnels tels que juristes et politiques élus seraient constructifs et bienvenues. Cordialement, une cliente très lésée et tenace.

Inscrivez-vous ici