Recherche personnalisée

mardi 18 novembre 2008

Le parquet de Niort ouvre une enquête

Votre mobilisation porte ses fruits ! Voici le texte de la dépêche AFP parue cet après-midi :

DEPECHE AFP (18/11/2008 à 19 heures)
Camif Particuliers: ouverture d'une enquête après les plaintes de clients

Le parquet de Niort a décidé mardi d'ouvrir une enquête préliminaire après les plaintes de clients qui n'ont pas reçu livraison de leurs commandes passées auprès de Camif Particuliers, société spécialisée dans la vente à distance et placée en liquidation judiciaire.

"Le parquet a saisi la Direction interrégionale de la police judiciaire afin de procéder à une enquête préliminaire", a indiqué le procureur de la République de Niort, Xavier Pavageau, dans un communiqué.Depuis plusieurs semaines, le tribunal a reçu "plus d'une centaine de plaintes de clients et une plainte d'une association de consommateurs qui font valoir qu'ils n'ont pas reçu livraison de biens achetés alors qu'ils ont versé tout ou partie du prix", poursuit le texte."

Le but de l'enquête, c'est de vérifier si au-delà du simple fait que les clients n'aient pas été livrés, il n'y a pas d'autres comportements qui pourraient être incriminés par la loi", a expliqué à la presse le procureur.

Le simple fait que les clients n'aient pas été livrés ne constitue pas une infraction pénale, a-t-il précisé. Mais la justice veut savoir si les dirigeants de Camif Particuliers n'ont pas par exemple poursuivi les commandes et les encaissements de chèque en sachant que l'entreprise allait fermer."

Le prononcé de la liquidation judiciaire a suspendu l'exécution des livraisons des biens achetés", a rappelé le procureur qui invite les clients à déclarer "leur créances auprès du mandataire liquidateur".

Camif Particuliers, 780 salariés, filiale du numéro trois français de la vente à distance Camif SA, a été placée le 27 octobre en liquidation judiciaire.

26 commentaires:

Anonyme a dit…

Enfin!!
Espérons qu'on obtienne réparation!

Anonyme a dit…

oui ! Espérons ! Sinon là on peut dire qu'il n'y a pas de justice !

Anonyme a dit…

ayant annulé ma commande a la suite de reports successifs,j'ai reçu un chéque qui m'est revenu impayé ,donc je suis dans la meme galère que tout le monde.

Anonyme a dit…

Merci à tous qui ont envoyé ces courriers et même si on ne revoit pas notre argent (quoique: l'espoir renaît)l'idée qu'il y ait une enquête me fait penser que peut être il y a une justice et que certains vont être mis devant leurs responsabilités et rien que ça ça fait du bien...

Anonyme a dit…

Enfin, que justice soit rendue..........peut-être, mais c'est un 1° pas, tout n'est pas permis. Merci à Xavier et à E-Liges

Sylvie54 a dit…

C'est rassurant de voir que notre mobilisation fait avancer les choses même si pour le moment il n'y a aucune garantie de résultat.
Merci pour les news.

Arlette a dit…

Bonjour,
En lisant l'article je vois que des plaintes ont été déposées au tribunal. S'agit il des plaintes au sens ou je l'entends c'est à dire plainte déposée en gendarmerie ou est ce que nos déclarations de créances et courriers envoyés à notre député à l'Assemblée Nationale suffisent? Merci d'avance pour votre réponse.

andres a dit…

oui un premier pas vient d'être franchi,mais il faut continuer à déposer plainte près du Procureur de la République de Niort, nous ne sommes pas encore assez,ça ne coûte rien, faites le...il faut que l'on parle de nous, c'est quand même nous les floués!!! la justice doit passer, mais ce sera long...restons très mobilisés et faites le savoir aux médias. Je viens d'écrire au Figaro,il reste:l'express,le point,capital, les tribune,libération,marianne,le parisien etc... et chaque journaux de vos régions. Bon courage et gardons le moral.

Jenny a dit…

Arlette, il faut déposer plainte auprès du Procureur de la République de Niort (modèle de lettre sur e-litige)C'est une bonne nouvelle qui doit nous inciter à continuer. En évitant les deux écueils: découragement et excès d'optimisme.

dan a dit…

Je fais de nombreuses demarches
Pour le moment en vain; je continue

Anonyme a dit…

N'hésitez pas à regarder l'édition régionale Poitou Charentes du 19/20 du 19/11/2008 :) http://limousin-poitou-charentes.france3.fr/info/47844164-fr.php
La vidéo : "Clients lésés : enquête préliminaire ouverte" avec l'interview de Maxime Garcia, président de l'association E-litige.com

Anonyme a dit…

Bonjour,

Navré de doucher l'optimisme de certains d'entre-vous mais il faut être réaliste. Même si nos plaintes ou l'enquête concluent à des pratiques commerciales frauduleuses, ce qui est quasiment certain vu tous les témoignages déjà recueillis, la CAMIF sera condamnée et ... c'est tout ! Il n'y a plus d'argent dans le caisses depuis longtemps et le passif à éponger est énorme : salaires, TVA, impôts divers ... Nous autres pauvres clients lésés passons après tout ceux là.

Anonyme a dit…

Bien sur, je vais comme beaucoup l'on fait,envoyer ma plainte au tribunal de NIORT, mais sans grand espoir de revoir un jour tout ou partie des 2144 Euros que la CAMIF m'a escroqué. Par contre dans la mesure ou l'état récupère la totalité de sa créance, notamment la TVA, il se doit de nous rembourser à hauteur de 19,6% des sommes engagées car dans le cas contraire il se fera complice de l'escroquerie. Je souhaite donc si possible qu'Elitige puisse nous proposer un modèle de lettre et nous fournir le destinataire adéquat Merci d'avance.

Jenny a dit…

Petit rappel: une des dernières promotions de la Camif, c'était justement de nous offrir la TVA...

Anonyme a dit…

Halte à la désinformation !!!!
Si la Camif est condamnée ce ne sera pas tout !!!
Les dirigeants pourraient rembourser sur leurs biens propres !
Tous à vos stylos !

Anonyme a dit…

J'avais un doute! mais plus MAINTENANT ! Le courrier au procureur est parti cet après midi !
Il va falloir que les dirigeants et le Fond de pension OSIRIS Partners paient !!!

Cathy a dit…

La maif à qui j'avais envoyé copie de mon courrier au liquidateur judiciaire m'a contactée aujourd'hui (enfin) et ne m'a guère laissé d'espoir sur le résultat des démarches judiciaires. Ceci dit je ne baisse pas les bras et je fais le courrier au procureur de Niort.

Anonyme a dit…

Et ce brave Chatel, que dit-il? Pour un secrétaire d'Etat à la consommation, son silence est affligeant... d'autant qu'il est de surcroît porte parole du gouvernement. Aucune réponse à mes messages.

Igloo a dit…

Enfin une excellente nouvelle !
Je suis prêt à parier que le procureur de la République de Niort donnera comme instructions aux enquêteurs de bien vouloir déterminer la date exacte de cessation des paiements.
Nous (clients lésés) avons tout à gagner, si cette date venait à être reculée : consultez le forum et vous constaterez que toute les opérations d'achats réalisées le jour de cette date et après ont fait l'objet d'un remboursement de la part du liquidateur. (voir également ce sujet sur le site de la DGCCRF)

naïfsoc a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
naïfsoc a dit…

Ah si j'avais su, j'aurai participé aux votes des sociétaires lors des Assemblées annuelles de la coopérative! puis j'aurais écouté les employés et leurs délégués qui ont tiré la sonnette depuis des années!
Mais bon, moi j'aime bien les administrateurs de la Camif, tous gentils, ouf, heureusement eux au moins sont toujours en place!!! puis j'aime bien aussi les dirigeants très polis et surtout le beau PDG avec ses beaux discours, ses supers Editoriaux dans nos catalogues.
Oh, Je m'suis pas méfié! je n'ai pas écouté! je n'ai jamais voté aux AG!!! mais bon, ils sont pas si mauvais que ça et je suis certain qu'ils vont s'occuper de nous pour Noël.

Jenny a dit…

J'ai aussi été contactée par la MAIF après un envoi de courrier. L'important, c'est de leur montrer qu'on ne lâchera pas prise et qu'on est nombreux.

Anonyme a dit…

BONJOUR,
désolé pour les clients de la camif,mais au dela de cela merci de penser aux employés qui se retrouvent au chomage.
bon courage a eux

Gérard a dit…

Bonjour
Nous souhaiterions avoir les coordonnées de l’entreprise qui fournissait à la CAMIF les meubles PAPAYE (p 170 du catalogue particuliers) ainsi que l’étagère ouverte JAO (p22), ce sont des exclusivités CAMIF. Un grand MERCI à celui ou celle qui pourrait nous fournir ces renseignements.
@ de correspondances : gerard.fleury@ac-amiens.fr

Claude a dit…

Gérard, êtes-vous allé voir sur e-litige.com? Il y a beaucoup de renseignements.

Anonyme a dit…

pour un coup d'essai c'est un coup de maitre, c'était ma première commande à la camif, j'ai payé par carte bancaire le 8 09 08 et depuis plus aucune nouvelle .c'est de l'arnaque , aucun paiement n'aurait du etre prélevé ni par chéque ni carte bancaire en sachant qu'il y avait risque de faillite, c'est malhonnete bravo le prestige de la camif !!!

Inscrivez-vous ici